3-asthme : mon traitement

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE LE TRAITEMENT DE FOND ET CELUI DE LA CRISE (1) ?

Laura, 25 ans

LE TRAITEMENT DE CRISE À PRENDRE DÈS L’APPARITION DES SYMPTÔMES DE LA CRISE D’ASTHME, POUR LES SOULAGER RAPIDEMENT

COMMENT FONCTIONNE-T-IL ?

Il entraîne une relaxation des muscles bronchiques qui sont contractés pendant la crise d’asthme. Les voies aériennes s’élargissent ainsi et la circulation de l’air est alors facilitée. Il est d’action rapide et de courte durée d’action.

QUAND FAUT-IL LE PRENDRE ?

  • Uniquement quand cela est nécessaire, immédiatement après l’apparition des symptômes de la crise
  • Vous pouvez également le prendre en prévention avant de faire un effort physique, après avis médical.

LE TRAITEMENT DE FOND À PRENDRE TOUS LES JOURS, SUR LE LONG TERME, POUR DIMINUER LA FRÉQUENCE ET LA SÉVÉRITÉ DES CRISES

COMMENT FONCTIONNE-T-IL ?

Il diminue l’inflammation des voies respiratoires, c’est-à-dire la sensibilité des bronches aux facteurs déclenchants (froid, allergènes…). Cet effet entraîne un "dégonflement" de la paroi intérieure des bronches et donc une diminution de leur obstruction.
Les symptômes de l’asthme sont atténués ou disparaissent et la fonction respiratoire s’améliore.

QUAND FAUT-IL LE PRENDRE ?

  • Ce traitement doit être pris tous les jours, sur le long terme, même si les symptômes de l’asthme disparaissent.
  • Le traitement de fond permet le contrôle de l’asthme. Il ne soulage pas les crises mais permet de prévenir leur apparition.

 

MON TRAITEMENT 
COMPORTE-T-IL DES RISQUES (2) (3) ?

 
Alexandre, 39 ans

LA MAJEURE PARTIE DES ASTHMATIQUES NE RENCONTRENT PAS D’EFFETS INDÉSIRABLES DURANT LEUR TRAITEMENT

Toutefois, comme pour tout médicament, votre traitement pour l’asthme est susceptible d’entraîner des effets indésirables.

EN CAS D’EFFETS INDÉSIRABLES
PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN OU À VOTRE PHARMACIEN
 

Si vous avez un traitement par corticoïdes inhalés, il existe des effets indésirables locaux (mycoses buccales, voix rauque…). Rassurez-vous, ils peuvent être évités !

POUR ÉVITER LES EFFETS INDÉSIRABLES DES CORTICOÏDES INHALÉS, PENSEZ À BIEN VOUS RINCER LA BOUCHE APRÈS CHAQUE PRISE POUR ÉVITER L’APPARITION DE MYCOSES BUCCALES.

Les médicaments sous forme orale (comprimés, gélules…) nécessitent une surveillance accrue car ils peuvent provoquer des effets indésirables pouvant apparaître plus ou moins longtemps après la prise. En cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

 

À NOTER : N’UTILISEZ PAS LE TRAITEMENT D’UN AUTRE PATIENT ASTHMATIQUE

Chaque traitement est adapté à un patient !
De plus, un même médicament peut aussi exister en plusieurs dosages différents.

 

EXISTE-T-IL D’AUTRES MESURES
BÉNÉFIQUES POUR MON ASTHME (2) ?

Christian, 64 ans

TOUJOURS EN COMPLÉMENT DE VOTRE TRAITEMENT ET EN FONCTION DE VOTRE CAS PARTICULIER, PLUSIEURS AUTRES MESURES PEUVENT ÊTRE MISES EN ŒUVRE POUR AMÉLIORER LE CONTRÔLE DE L’ASTHME.

  • SEVRAGE TABAGIQUE :
    fortement conseillé pour tous les asthmatiques

  • ACTIVITÉ PHYSIQUE :
    indispensable à l’entretien du souffle et de la forme physique

  • EVITER LES SUBSTANCES IRRITANTES D’ORIGINES PROFESSIONNELLES :
    en cas d’asthme lié à votre environnement de travail, parlez-en à votre médecin

  • EVITER L’AUTOMÉDICATION :
    certains médicaments peuvent interagir avec votre asthme ou avec le traitement de votre asthme

  • INFORMER LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ DE VOTRE ASTHME :
    pensez à apporter vos ordonnances à chaque consultation médicale

  • DÉSENSIBILISATION ALLERGIQUE :
    réalisable pour certains allergènes et à certaines conditions

  • APPRENTISSAGE DE TECHNIQUES RESPIRATOIRES :
    utile pour apprendre à gérer votre souffle

  • RÉGIME ÉQUILIBRÉ :
    riche en fruits et légumes pour leurs effets bénéfique sur la santé

  • PERTE DE POIDS :
    nécessaire en cas d’obésité

  • VACCINATION ANTIGRIPPALE :
    recommandée chaque année pour tous les asthmatiques

  • GESTION DU STRESS :
    à l’aide de techniques de relaxation


(1) Avenant n°4 à la convention pharmaceutique du 4 avril 2012.
(2) GINA. Global strategy for asthma management and prevention - updated 2014.
(3) Assurance Maladie. Traitement de fond. http://www.ameli-sophia.fr/asthme/mieux-connaitre-asthme/traitements-de-lasthme/traitement-de-fond.html [en ligne]. Page web consultée le 22/07/2014. Mise à jour le 26/12/2013.


LES POINTS CLÉS

 
LE TRAITEMENT DE LA CRISE : À PRENDRE EN CAS DE BESOIN, POUR SOULAGER RAPIDEMENT LES SYMPTÔMES
LE TRAITEMENT DE FOND : À PRENDRE TOUS LES JOURS, POUR DIMINUER LA FRÉQUENCE ET LA SÉVÉRITÉ DES CRISES 
PENSEZ À BIEN VOUS RINCER LA BOUCHE APRÈS VOS INHALATIONS DE CORTICOÏDES POUR ÉVITER LES MYCOSES BUCCALES. 
EN CAS D’EFFETS INDÉSIRABLES PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN OU À VOTRE PHARMACIEN 
NE PRENEZ JAMAIS D’AUTRES MÉDICAMENTS SANS EN PARLER À VOTRE MÉDECIN OU À VOTRE PHARMACIEN
Merci, votre demande à bien été envoyée.
Elle sera traitée dans les meilleurs délais.
Merci, votre demande à bien été envoyée.
Elle sera traitée dans les meilleurs délais.